L’ESSENTIEL sur la publication d’une version augmentée de l’IFRS 9

Après la publication d’un premier texte en 2009, l’IFRS vient d’être modifié par une nouvelle mouture qui ajoute le traitement des passifs financiers à celui des actifs.

En bref :

Les actifs financiers sont classés en 2 catégories : (1) au coût amorti, ou (2) à la juste valeur avec variation au résultat selon la façon dont ils sont gérés dans l’entité.

Les passifs financiers sont habituellement traités au coût amorti sauf certains qui le sont à la juste valeur avec variation au résultat (principalement les produits dérivés).

Les actifs financiers sont retirés de l’actif lorsque l’entité en perd le bénéfice des cahs flows qui y sont attachés et les passifs lorsque l’entité est déchargée de son obligation.

Les produits hybrides (ou composés : exemple emprunt assorti d’une option, emprunts convertibles en actions) actifs sont traités à la juste valeur. Les produits hybrides passifs doivent être séparé entre le contrat de base (hôte) traité selon sa nature et le ou les produit(s) dérivé(s) traité(s) à la juste valeur.

La variation annuelle de juste valeur des passifs financiers doit s’éclater en variation due au marché au compte de résultat et variation due au risque propre du produit allant au compte de résultat global.

Pour plus de détails et un exemple voir notre article : http://www.normesias-ifrs.info/article-l-ifrs-9-a-ete-revise-en-octobre-2010-64776242.html.




Archive pour janvier, 2011

L’ESSENTIEL sur la publication d’une version augmentée de l’IFRS 9

Après la publication d’un premier texte en 2009, l’IFRS vient d’être modifié par une nouvelle mouture qui ajoute le traitement des passifs financiers à celui des actifs.

En bref :

Les actifs financiers sont classés en 2 catégories : (1) au coût amorti, ou (2) à la juste valeur avec variation au résultat selon la façon dont ils sont gérés dans l’entité.

Les passifs financiers sont habituellement traités au coût amorti sauf certains qui le sont à la juste valeur avec variation au résultat (principalement les produits dérivés).

Les actifs financiers sont retirés de l’actif lorsque l’entité en perd le bénéfice des cahs flows qui y sont attachés et les passifs lorsque l’entité est déchargée de son obligation.

Les produits hybrides (ou composés : exemple emprunt assorti d’une option, emprunts convertibles en actions) actifs sont traités à la juste valeur. Les produits hybrides passifs doivent être séparé entre le contrat de base (hôte) traité selon sa nature et le ou les produit(s) dérivé(s) traité(s) à la juste valeur.

La variation annuelle de juste valeur des passifs financiers doit s’éclater en variation due au marché au compte de résultat et variation due au risque propre du produit allant au compte de résultat global.

Pour plus de détails et un exemple voir notre article : http://www.normesias-ifrs.info/article-l-ifrs-9-a-ete-revise-en-octobre-2010-64776242.html.

Anthrope - et si on pensait... |
ANALYSE TECHNIQUE |
Le Financier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ACF marchés
| LE BLOG IMMOBILIER DES PART...
| cbatamo